Le frère et la sœur, ce sont Colette et Gustave, les enfants de Louis Gros, qui créèrent ce domaine en 1963 à Vosne-Romanée sur la base de leur héritage. En 1984, Bernard Gros, un neveu déjà dans la maison, prend la suite de Gustave, mort prématurément. Le domaine compte 20 hectares dont 4 parcelles en Grands Crus (Richebourg, Echézeaux, Grands-Echézeaux et Clos-de-Vougeot), environ un hectare de Vosne-Romanée Premier Cru et un peu plus de 3 hectares de Vosne-Romanée Villages.
Bernard Gros l’a agrandi en créant sur le hameau de Concoeur-et-Corboin (au-dessus de Vosne-Romanée) une parcelle de 12 hectares de vignes hautes en appellation Hautes-Côtes-de-Nuits (3 hectares de chardonnay, 9 hectares de pinot noir). A son arrivée, il a également entrepris une campagne d’arrachage massive pour remplacer les pieds trop peu qualitatifs par des clones plus fins sur chaque parcelle. Il dispose donc d’un patrimoine végétal essentiellement doté de jeunes vignes qui arrivent à maturité aujourd’hui.
Il reste un tenant de l’œnologie classique (cuvaisons courtes, pas de macération préfermentaire) tout en élevant l’ensemble de ses vins en fûts neufs. Il en résulte des vins souples et aromatiques appréciables dès leur jeunesse.
Pour l’anecdote, Bernard Gros, moustache à la gauloise, est aussi un musicien. A Vosne-Romanée, il a aménagé un superbe caveau avec quelques pianos : une curiosité qui vaut le détour. On ne sait si les vins vieillissent mieux en musique mais il est sûr qu’ils apprécient souvent les personnalités originales et sans concession.